Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Connexion avec Facebook

A A A A
Auteur Sujet: Devenir un auteur, fil légalité, trucs et astuces [en construction]  (Lu 1097 fois)

Hors ligne Oud_s

  • 160 Iso
  • 1600 Iso
  • *
  • Messages: 3195
  • Sexe: Homme
    • Oud's (The)
En discutant avec papachloé et d'autres,nous nous sommes aperçu que les gens étaient très démunis quand ils voulaient passer auteur car c'est une véritable jungle, à première vue. (Je mettrais les liens par la suite) Rassurez vous, ça nécessite une certaine attention, mais ce n'est pas insurmontable en faisant un petit effort.



Pour la constitution des dossiers ; il faut un formulaire P0(zéro)i et sa notice ( àlire absolument), à remettre au centre des impôts.

Et là la jungle commence ... mon dieu avec ou sans TVA ? BNC ? Comment déclarer mes impôts ??? C'est quoi ces truuuucs ?

Là je n'ai qu'un conseil à vous donner pour bien comprendre tout : vous prenez rendez-vous avec ... un inspecteur des impôts, un vrai. Lui(elle) saura vous guider, vous déconseiller à 99 % si vous démarrez de vous assujettir à la TVA, bien cocher les cases BNC qui plus est ils adorent quand on leur demande de nous guider, car ils n'ont pas qu'une mission répressive (heureusement), mais aussi d'information. N'oubliez pas de quoi noter surtout ...

 2 rendez-vous seront surement nécessaire , le temps que l'inspecteur vérifie ses sources. Mais ces rendez-vous valent de l'or pour la suite et les aspect fiscaux de votre activité d'auteur. (déclarer ses revenus d'auteur etc etc). Il faut savoir que 99ù des inspecteurs ne sont pas au courant des dispositions spécifiques des auteurs photographes, renseignez vous bien avant d'aller les voir.

Les documents nécessaires au rendez-vous : le P0i, la circulaire "Affiliation des photographes créateurs d’oeuvres originales"  qui en gros explique que les auteurs ne sont pas liés au régime des URSAFF.(lien à rajouter), et quelques photos, juste pour donner un aspect moins formel aux rendez-vous. :icon_mrgreen: :icon_mrgreen: :icon_mrgreen:, l'impression des pages webs en lien sur ce "tuto".

Une fois votre formulaire rempli, l'attestation et lui partent dans les méandres de l'administration et vous recevez votre numéro SIRET quelques semaines plus tard ... Soyez patient ^^.


.Là ça y est ...
Vous êtes déclarés auteur

post suivant, après complément de celui-ci, les agessas, le précompte et les notes d'auteurs seront expliqués. N'hésitez pas à partager vos expériences

« Modifié: 14 mai 2008 à 18:43:17 par Oud_s »


Un doubleur fait perdre quatre demi-valeurs de diaphragme. C'était un moment de gloriole en différé.

Hors ligne Oud_s

  • 160 Iso
  • 1600 Iso
  • *
  • Messages: 3195
  • Sexe: Homme
    • Oud's (The)
Devenir un auteur, fil légalité, trucs et astuces [en construction]
« Réponse #1 le: 13 mai 2008 à 21:27:14 »
post réservé
Un doubleur fait perdre quatre demi-valeurs de diaphragme. C'était un moment de gloriole en différé.

Hors ligne Didier-V

  • 400 Iso
  • *
  • Messages: 215
    • Photo nature abstraite et graphique
Devenir un auteur, fil légalité, trucs et astuces [en construction]
« Réponse #2 le: 10 juin 2008 à 09:31:12 »
Voilà longtemps que je voulais écrire un article à ce sujet, mais il ya tant de détails qu'il n'est pas facile d'être sûr de ne pas dire de conneries. Je ferai juste quelques remarques, toujours oubliées :

• se déclarer n'est utile que si on veut vendre ses photos par soi-même : pas besoin si on passe par une agence ou un éditeur par exemple

• le choix Agessa au départ, au lieu d'Urssaf, doit être réfléchi, car si on opte pour Agessa, on ne peut plus faire de commerce. Par exemple, on ne peut pas vendre d'affiches en expos ni de cartes postales, ni même de tirages au-delà de 30 ex. Or il n'est pas rare en expo de vendre facilement des tirages pas chers d'une bonne photo qui part bien, et sera vendue à beaucoup plus que 30 ex, tandis que des tirages d'art ne partiront pas ou mal.

C'est pourquoi j'ai choisi l'Urssaf. Mais dans ma compta je compte en Traitements et salaires mes revenus qui correspondent à l'Agessa. Ainsi, je suis en-dessous des plafonds Urssaf mais… pas tous les ans (et alors ça douille, mais ça veut aussi dire qu'on a gagné plus). Inconvénient de mon système, la cotisation forfaitaire santé (le minimum est dans les 600 euros par an si je me souviens bien).

Donc à voir selon ce qu'on veut faire, le statut pur Agessa convenant à la plupart des auteurs. Mais, si on regarde autour de soi, on voit que pour vivre de la photo aujourd'hui, il faut se diversifier. Choisir un statut qui enferme peut donc être pénalisant.

Si par exemple on veut réaliser une commande. En principe, ce devrait être du salariat, mais ça ne l'est jamais. C'est donc une prestation, donc Urssaf. La passer en auteur se fait mais est tout à fait illégal (donc risqué en cas de contrôle). Avec mon statut, je n'ai pas ce souci. Idem pour qui veut participer à la constitution d'un site web, par exemple (prestation). Ou encore si on veut se faire payer pour un stage ou même une simple journée d'animation.

Donc, penser avant tout aux éventuels revenus annexes…

Bookmark and Share