Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Connexion avec Facebook

A A A A
Auteur Sujet: Les origines II : le stage micro-stock  (Lu 2232 fois)

Hors ligne Oud_s

  • 160 Iso
  • 1600 Iso
  • *
  • Messages: 3195
  • Sexe: Homme
    • Oud's (The)
Les origines II : le stage micro-stock
« le: 25 mars 2011 à 20:50:52 »
J'ai beaucoup hésité à la poster celle-là, car ça fait de la pub.

Une personne propose actuellement des stages pour travailler en micro-stock.

http://www.goodluz.fr/stage-microstock.html

Sa page web est magnifique, je trouve son offre super-intéressante et dans l'air du temps.

Pourquoi ? Parce que cette personne pragmatique explique comment utiliser le système des micro-stocks.

Moi je pense qu'on devrait instituer le jour de la mise en ligne de cette page comme un tournant, voir une révolution. Genre le jour du saigneur des photographes.

Perso (donc ça n'engage que moi) j'ai deux envies : la première, de voir un beau déni de services sur son site.

La deuxième : qu'il prenne une plainte au pénal d'un de ses stagiaires pour sur-arnaques.

Car il est je pense totalement illégal d'apprendre à des gens comment se faire entuber par dessus une première arna*k. A 600 € le stage c'est une honte de se dire professeur et photographe, pour former les gens sur les micro-stocks.

voici le pseudo cursus de cette personne :

 "fondateur de la photothèque Phovoir, photographe depuis toujours, professionnel de la photo libre de droit, s’est depuis 7 ans spécialisé dans la photo micro budget."

Moi, je vais me faire professionnel du relevage d'idioties sur le net  là, on a un champion du monde : quelle rémunération je mérite là (ps : j'ai honteusement pillé l'info, je veux être un saigneur moi aussi) ?


Un doubleur fait perdre quatre demi-valeurs de diaphragme. C'était un moment de gloriole en différé.

Hors ligne Oud_s

  • 160 Iso
  • 1600 Iso
  • *
  • Messages: 3195
  • Sexe: Homme
    • Oud's (The)
Les origines II : le stage micro-stock
« Réponse #1 le: 25 mars 2011 à 21:12:25 »
Première vérification auprès d'infogreffe : ce monsieur a un code NAF 7420Z soit une activité déclarée de photographe (j'ai le même).

Il n'est donc pas enseignant. Il me semble qu'à moins d'être artisan inscrit en France, il n'est possible de donner cours et stages que dans un cadre assez précis. Là je vais vérifier. J'avoue avoir un doute.

Ensuite les micro-stocks, vivre avec ... c'est mathématiquement impossible. En vendant une photo 2.50 €, même un particulier avec du matériel entrée de gamme doit vendre 500/2.5= 200 photos, juste pour rembourser ce matériel. Je parle de kits basiques à 500 €.

Là le client de ce monsieur doit donc vendre le prix du stage et le matériel, soit 1100 €, soit 1100/2.5 : 440 photos.

C'est une martinguale/carabistouille son truc.

Pour ma part, avec les mêmes statuts que lui, je vais vendre des stages aussi. Par exemple comment imprimer sur papier toilette en sublimation thermique, faire miauler l'AF d'un leica M en session à caractères individuel, et comment se dégager de toute obligation de résultat pour un portrait raté avec un flash qui a explosé  sur le modèle.

Bon je serai magnanime : à 2000 € le stage, mais avec prêt de gants et d'un casque intégrale.


j'ai honte de me dire photographe pro quand je lis des gens aussi destructeurs de ce métier, et qui prennent en plus les amoureux de la photo pour des brêles.



 
« Modifié: 26 mars 2011 à 00:06:49 par Oud_s »
Un doubleur fait perdre quatre demi-valeurs de diaphragme. C'était un moment de gloriole en différé.

Hors ligne Tony

  • 160 Iso
  • 1600 Iso
  • *
  • Messages: 2037
    • Vileno.net
Les origines II : le stage micro-stock
« Réponse #2 le: 25 mars 2011 à 22:41:16 »
Gagner sa vie en vendant  1 Euro la photo...
C'est pour les gogos ça.


Mais bon il en trouvera sûrement  evil




Bookmark and Share