Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Connexion avec Facebook

A A A A
Auteur Sujet: "Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?  (Lu 2134 fois)

Hors ligne Pixelartese

  • Nad13 FotoGraph
  • Administrateur
  • 6400 Iso
  • *
  • Messages: 12835
    • www.photomaltese.com
"Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?

Du 3 au 14 dec, se tiendra la Conférence mondiale des télécommunications internationales (CMTI-12) à Dubaï, à cette occasion l'un des peres de l'internet "Vinton CERF"  lance un appel pour Internet, un maintien et le respect des libertés.

Google lance une initiative pour qu'Internet reste libre et ouvert :
http://www.google.com/takeaction/
Le monde entier se mobilise !



By Vinton Cerf, Special to CNN


(CNN - Google trad fr) - L'Internet permet à chacun de nous de parler, créer, apprendre et partager. Aujourd'hui, plus de deux milliards de personnes sont connectées - environ un tiers de la planète.

L'internet est devenu l'un des moteurs de l'économie du 21e siècle, permettant à tous d'atteindre un public mondial à un clic de souris et de créer des centaines de milliers d'entreprises et des millions d'emplois.

Selon une nouvelle étude de l'OCDE, le net représente déjà 13% de la production des entreprises américaines, affectant tous les secteurs, allant des communications aux voitures et aux restaurants de détail. Jamais, depuis Johannes Gutenberg a inventé l'imprimerie, ou Alexander Graham Bell le téléphone, une invention humaine offrant possibilité et pouvoir immense et pouvant bénéficier à l'humanité.

Aujourd'hui, ce réseau libre et ouvert est menacé.

Quelque 42 pays font du filtrage et de la censure de contenus sur les 72 étudiés par l'Open Net Initiative. Cela  sans compter les récidivistes tels que la Corée du Nord et Cuba. Au cours des deux dernières années, Freedom House affirme que les gouvernements ont adopté 19 lois nouvelles qui menacent la liberté d'expression en ligne.

Certains de ces gouvernements essaient d'utiliser une réunion à huis clos de l'Union internationale des télécommunications qui s'ouvre le 3 Décembre à Dubaï pour faire avancer leurs agendas répressives.

Habitués à contrôle des médias, ces gouvernements craignent de le perdre à l'Internet ouvert. Ils s'inquiètent de la propagation des idées indésirables. Ils sont en colère parce que les gens peuvent utiliser l'Internet pour critiquer leurs gouvernements.

L'UIT rassemblant les régulateurs du monde entier pour renégocier un traité vieux de plusieurs décennies qui a été porté sur les télécommunications de base, et non pas l'internet.

Certaines propositions fuite sur le site WICITLeaks des Etats participants pourraient permettre aux gouvernements de justifier la censure de la parole legitime - ou même justifier couper l'accès internet par référence aux modifications apportées au Règlement des télécommunications internationales (RTI).


Plusieurs régimes autoritaires auraient proposés d'interdire l'anonymat sur le web, ce qui rend plus facile à trouver et arrêter des dissidents. D'autres ont proposé de déplacer les responsabilités du système du secteur privé qui gère les noms de domaine et des adresses Internet à l'Organisation des Nations Unies. Pourtant, d'autres propositions, il faudrait tout fournisseur de contenu Internet, petit ou grand, de payer les nouveaux droits afin d'atteindre les personnes à travers les frontières.

Le résultat? Les prochaines plateformes à base de phénomènes feraient face à un fort et probable obstacle insurmontable sur le plan financièr dans son effort pour devenir le prochain YouTube, Facebook ou Skype.

Soyons clairs: nous ne préconisons pas un terme à l'UIT. L'agence onusienne a aidé le monde à gérer a radio et les réseaux téléphoniques filaires et sans fil, ce qui porte l'investissement indispensable pour le monde en développement.

Mais cette agence inter-gouvernementale est le bon endroit pour prendre des décisions sur l'avenir de l'Internet. Seuls les gouvernements ont un vote à l'UIT. Cela inclut les gouvernements qui ne supportent pas un internet libre et ouvert. Les ingénieurs, les entreprises et les personnes qui construisent et utilisent le Web n'ont pas de voix.

Le modèle multi-parties prenantes de l'élaboration des politiques sur Internet qui est la marque distinctive de l'Internet Engineering Task Force, l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, la gouvernance de l'Internet du Forum, les registres Internet régionaux, parmi beaucoup d'autres, est la seule voie raisonnable à suivre.

La transparence et l'ouverture sont les clés de la participation éclairée à l'élaboration des politiques. Les propositions de modification de la RTI ne sont généralement pas à la disposition des acteurs publics ou autres. La conférence sur les traités et les propositions à Dubaï sont formellement confidentielle. Nous considérons cela comme une grave lacune et inhibiteur dans l'élaboration des politiques réfléchies.

Chez Google, nous voyons et sentons les dangers de la répression menée par les gouvernements.
Nous sommes présents dans près de 150 pays à travers le monde.
Nos services - y compris la recherche, YouTube et Blogger, Gmail et de Cartes - ont été bloqués à un certain moment, temporairement ou de façon permanente, dans plus de 30 pays différents.

Nous ne sommes pas les seuls à se lever.
Les utilisateurs, les experts et les organisations du monde entier ont exprimé leur opposition aux gouvernements pour justifier leur régulation de l'internet par des règlements de l'UIT des télécommunications internationales.

Il s'agit des pays non seulement en Occident, mais aussi les chefs d'Internet africains comme le Kenya et en Afrique du Nord comme la Tunisie.

En tout, plus de 1000 organisations dans plus de 160 pays ont soulevé des préoccupations au sujet de la réunion à huis clos à Dubaï. Les amateurs d'Internet du monde entier peuvent en apprendre davantage sur notre site ici (http://www.google.com/intl/en/takeaction/whats-at-stake/, si elles choisissent de le faire,exprimer leur soutien.

Alors que certains gouvernements estiment que l'Internet a besoin de nouvelles règles mondiales pour accélérer son déploiement dans le monde en développement, nous croyons que le présent axée sur le marché approche est la mieux placée pour faire face à la croissance exponentielle du filet.

Les services à large bande sont en cours de déploiement. Les interruptions de service restent rares. En quelques années, le réseau est prévu pour accueillir quatre milliards d'utilisateurs - plus de la moitié de l'humanité!

Les pratiques de bas en haut, à couplage lâche, bilatéraux et multi-parties prenantes qui ont créé le réseau des réseaux que nous appelons l'Internet permettent à un large éventail de modèles d'affaires.

Les normes techniques critiques développées par l'Internet Engineering Task Force et le World Wide Web Consortium créer l'interopérabilité.

Un système étatique de régulation est non seulement inutile, il serait presque invariablement une augmentation des coûts et des prix et d'interférer avec la croissance rapide et organique de l'Internet, nous avons vu depuis son apparition commerciale dans les années 1990.

L'avenir du net est loin d'être assuré et l'histoire offre bien des avertissements.

En quelques décennies, la création de Gutenberg, des princes et des prêtres amenée à limiter le droit d'imprimer des livres.

L'histoire est remplie d'exemples de gouvernements qui prennent des mesures pour «protéger» leurs citoyens contre le mal par le contrôle de l'accès à l'information, la liberté de l'expression et d'autres libertés énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Nous devons nous assurer, collectivement, que l'Internet permet d'éviter un sort semblable.


30 nov 2012
Note de l'éditeur: Vinton Cerf est l'évangéliste de Google internet en chef. Il, avec l'informaticien américain Bob Kahn, est souvent appelé l'un des «pères de l'Internet." Cerf est crédité d'aider à l'élaboration des protocoles et de la structure de l'Internet et le système d'email d'abord commerciale.


Google traduction
SOURCES : http://edition.cnn.com/2012/11/29/business/opinion-cerf-google-internet-freedom/index.html?sr=sharebar_twitter
« Modifié: 03 décembre 2012 à 22:37:43 par Pixelartese »


Nadine Maltese - Photographe Webmaster -  Fondateur de Pixelartese - Portail Arts Plastiques - Nouvelles technologies
   LA NETIQUETTE             COMMENT POSTER VOS PHOTOS 

Hors ligne Pixelartese

  • Nad13 FotoGraph
  • Administrateur
  • 6400 Iso
  • *
  • Messages: 12835
    • www.photomaltese.com
   3 au 14 dec - Conférence mondiale des télécommunications internationales (CMTI-12) à Dubaï

L'UIT convoquera la Conférence mondiale des télécommunications internationales (CMTI) à Dubaï (Emirats arabes unis), du 3 au 14 décembre 2012. Cette conférence, qui fera date, révisera le Règlement des télécommunications internationales (RTI), en vigueur – traité international ayant force obligatoire et conçu pour faciliter, à l’échelle internationale, l’interconnexion et l’interopérabilité des services d’information et de communication, ainsi que pour en assurer l’efficacité et l’utilité et les mettre largement à la disposition du public.
sources - site http://www.itu.int/fr/wcit-12/Pages/default.aspx

 



Fil d'infos Twitter

United Nations@UN   Starts Monday in Dubai: World Conference on International Telecommunications (#WCIT12) http://j.mp/XfHnbK . Follow @ITU for updates.




@Toby_Johnson   #WCIT12 Tunisian proposal on les droits fondamentaux de l'homme et son soutien à la liberté d'expression http://www.mincom.tn/index.php?id=291&L=3&tx_ttnews[tt_news]=1291&tx_ttnews[backPid]=11&cHash=744a2e521b …



@FelixTreguer   Alors que s'ouvre le #WCIT12, toujours pas de position officelle de la France malgré une consultation publique. http://is.gd/vVu3uQ  #fail



@ChronCulture   Google lance une initiative pour que l'internet demeure libre et ouvert en prévision de la conférence de l'UIT. #WCIT12 http://www.google.com/takeaction/



koubaak   Qui doit contrôler #Internet ? => Ceux qui l'utilisent http://www.huffingtonpost.com/ross-lajeunesse/who-should-control-the-in_b_2217940.html#FreeAndOpen #WCIT12 #ITU



@martin_u   Très applaudi. RT @btabaka: #BigTentParis C. Mathorel s'élève contre le prochain sommet de l'ITU qui veut contrôler internet ! #WCIT12



@AlainGerlache   Faut-il un traité international pour réguler Internet ? http://tmblr.co/Z3ACayYZSAZj  médiaTIC #WCIT12


@iHabsa   Dubaï accueille la conférence mondiale qui va décider (dans l'ombre) de la gouvernance d'Internet http://huff.to/QBhIY0  #wcit #wcit12

@JulienNocetti   Presse russe: les fuites des positions de la #Russie sur l'avenir d'Internet affaiblissent sa marge de manœuvre http://www.kommersant.ru/doc-y/2081615  #WCIT12

@OWNI   [Rappel] On dit que l'avenir d'#Internet est en jeu au #wcit12. État des lieux : http://owni.fr/2012/08/16/la-cyberguerre-froide/#wcit


 

 

 

 

 

 



 

 

Nadine Maltese - Photographe Webmaster -  Fondateur de Pixelartese - Portail Arts Plastiques - Nouvelles technologies
   LA NETIQUETTE             COMMENT POSTER VOS PHOTOS 

Hors ligne cocagne

  • 400 Iso
  • *
  • Messages: 323
"Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?
« Réponse #2 le: 07 décembre 2012 à 22:25:59 »
Le tempo me parait déjà bien engagé.

La leçon d'ACTA aura servi aux professionnels qui préparent ces conférences ils sont vétus d'ombres et virevoltent dans les basques de nos gouvernants les prenants pour leurs marionettes.

Puis je faire suivre ?

Y a t 'il une action en cours pour s'opposer à cela ? J'entends par la aussi efficace que ce qui s'est fait au niveau du parlement européen pour Acta.

Hors ligne polym

  • 160 Iso
  • 800 Iso
  • *
  • Messages: 751
  • Sexe: Homme
    • Marseille Panoramique
"Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?
« Réponse #3 le: 07 décembre 2012 à 22:41:41 »
Ouais, il a bon dos le message patriotique, se posant en héraut de la liberté de télévangéliste de google ... qui a pratiqué la collaboration, censure et balance d'infos à la Chine avant de rétracter, comme yahoo, facebook et bien d'autres.

Et bon, c'est gentil de dénoncer les vils pays qui veulent filtrer ou contrôler l'accès à internet, mais on attend toujours la même indignation pour Wikileaks et le sergent Manning.
« Modifié: 08 décembre 2012 à 20:01:03 par polym »

Hors ligne cocagne

  • 400 Iso
  • *
  • Messages: 323
"Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?
« Réponse #4 le: 08 décembre 2012 à 09:33:12 »
Tu as raison polym, c'est  pourquoi je voulais savoir si en dehors de cette déclaration un peu connoté " défendons les intérêts corporatifs" il y a un réel mouvement citoyen pour tacler cette tentative de réglementation de l'usage d'internet.
N'oublions pas toutefois que déjà et dans la pratique l'organisation physique des serveurs et les origines historiques font que derrière une façade assez sophistiquée de liberté, c'est le concept américain de la marche du monde qui sert de référentiel.
Le printemps arabe en est un bon exemple.

Personnelement j' ai toujours été géné par la promulagations d'interdits à travers les lois mémorielles ou à la mode Gayssot si cela nous dispense de subir les déclarations nauséeuses d'esprits vérolés par la haine de soi cela par ailleurs devient un magnifique prétexte pour pratiquer une forme de censure larvée à tous les niveaux.
Combien de fois ai je vu le fameux point Godwin, utilisé d'ailleurs à tors et en travers,servir de prétexte pour clore une discussion qui n'était pas conforme au ressenti des modérateurs?

Hors ligne Pixelartese

  • Nad13 FotoGraph
  • Administrateur
  • 6400 Iso
  • *
  • Messages: 12835
    • www.photomaltese.com
"Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?
« Réponse #5 le: 13 décembre 2012 à 17:39:46 »
Excepté #freeandopen de google, il n'y a pas eu semble t'il d'initiative, 2 millions de personnes mobilisées sur +3 millards, l'affaire est pliée..

La cybersurveillance va se mettre en route, dans certains pays organisés par leur gouvernement.

--------------------------------------------------------
Le bras armé des télécommunications de l'ONU a approuvé la normalisation des technologies de cyber surveillance.

L'UIT, l'Union Internationale des Télécommunications est dans toutes les maisons, bureaux, ...

Chaque fois que quelqu'un décroche un téléphone et compose un numéro, répond à un appel sur un téléphone portable, envoie une télécopie ou reçoit un message électronique, prend le bateau ou l'avion, écoute la radio ou regarde son programme de télévision préféré, il bénéficie des cadres universels mis en place dans le domaine des télécommunications et des technologies de l'information et de la communication (TIC) par l'Union internationale des télécommunications (UIT). Créée en France, en 1865, l'UIT est passé sous légide des Nations Unies après la Seconde Guerre Mondiale, en 1947.

Le bras armée des télécommunications de l'ONU a approuvé tranquillement la normalisation des technologies qui pourraient donner aux gouvernements et aux entreprises la possibilité de passer au crible l'ensemble du trafic de l'internaute - y compris ses courriels, ses transactions bancaires, et ses appels vocaux - sans la moindre garantie de confidentialité adéquates.

 Au cœur de cette "évolution", l'adoption d'un projet de norme internationale qui définit les exigences pour une technologie appelée "Deep Packet Inspection" (DPI). Selon la façon dont il est utilisé, le DPI a un potentiel extrêmement envahissant, comme permettre et faciliter les écoutes téléphoniques. Bref, l'adoption de cette norme, officiellement connu sous le nom "Requirements for Deep Packet Inspection in Next Generation Networks", ou plus simplement "Y.2770".

 Y machin chose est apparu la semaine dernière lors de l'Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications (AMNT), une réunion internationale qui se déroule tous les quatre ans connue sous le nom de l'UIT-T. Comme d'habitude, les projets de norme ne sont accessibles au public. Il manquerait plus que nous puissions donner notre avis.

Bref, l'UIT-T, au contraire d'autres organismes de normalisation, reste toujours aussi nubuleuse. Le Center for Democracy and Technology parle même d'un manque de transparence qui ne laisse presager de bon.
 
 http://bit.ly/Xv2MxJ #Y2770

  >:(
----------------------------------------------

L'ONU, a décidé de tuer le respect de la neutralité du net et la protection de la vie privée des internautes.

"Le 20 novembre dernier, l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) a adopté un standard confidentiel sur les spécifications des systèmes d'analyse profondes de paquets (DPI), qui permettent de vérifier le contenu des communications et de décider quoi en faire."

http://www.numerama.com/magazine/24452-l-inquietante-normalisation-du-dpi-adoptee-par-l-uit.html


------------------------------------------------------------
perso j'ai envoyé a mes confreres, photographes et journalistes, un pad pour un communiqué commun, qui est resté vide...  colere22
Nadine Maltese - Photographe Webmaster -  Fondateur de Pixelartese - Portail Arts Plastiques - Nouvelles technologies
   LA NETIQUETTE             COMMENT POSTER VOS PHOTOS 

Hors ligne cocagne

  • 400 Iso
  • *
  • Messages: 323
"Pere de l'internet" : Pourquoi devons nous lutter pour la liberté ?
« Réponse #6 le: 15 décembre 2012 à 12:50:59 »

Je viens de faire suivre  l'info sur le forum de Pixpopuli


Je l'ai fait il est vrai dans des conditions inappropriées et le regrette car le sujet est d'importance mais je voulais voir comment réagissait ce forum à ce genre d'information


J'ai eu droit à une mise au point certainement initialement justifiée mais qui s'est trouvée amplifiée par cet article de Numérama qui a m'a permis de me voir traité d'adepte de la théorie du complot


Il y donc bien des gens qui font plus cas de la forme que du fond.


Le fil si cela vous chante




Bookmark and Share